Notre approche

Des pratiques croisées au profit de l’enfant et de son environnement

Une entrée privilégiée par les neurosciences

Il est dorénavant reconnu (DSM V) que les troubles spécifiques des apprentissages appartiennent à la catégorie des troubles neuro-développementaux. Cela implique que l’origine du trouble est neurologique et que les effets apparaissent durant le processus de maturation et de développement du cerveau de l’enfant.

 

Paradoxalement, les approches et les outils généralement disponibles pour accompagner les enfants dans leurs apprentissages ne relèvent encore que trop rarement du domaine neuro-développemental. En cela, malgré quelques frémissements récents, la France est en retard sur ses voisins Canadiens, Américains et Scandinaves qui mobilisent largement ces approches dans le cadre thérapeutique, scolaire et même familial.

 

Notre volonté est de participer à enrichir l’éventail de connaissances, d’approches et d’outils disponibles pour l’accompagnement des enfants « Extraordinaires » par leurs parents, leurs thérapeutes et leurs enseignants.

 

Pour cela,  la Maison des Enfants Extraordinaires propose – dans un lieu dédié – de nouveaux services en termes d’accompagnement des enfants en difficulté d’apprentissage, d’appui à la parentalité et de formation des professionnels. La réponse apportée à ces besoins grandissants est co-construite par des parents, des thérapeutes et des enseignants soucieux d’organiser autour des enfants une réponse pluridisciplinaire adaptée.

 

Ensemble, nous expérimentons de façon inédite en France, une réponse de type coopératif pour lutter contre les difficultés d’apprentissage et les inégalités, en mobilisant les approches neuro-développementales et notamment l’intégration neurosensorielle.

 

 

L’intégration sensorielle comme une clé de lecture des difficultés d’apprentissage

En neurophysiologie, l’intégration sensorielle réfère au processus neurologique impliquant la réception, la modulation et l’intégration des informations sensorielles. Le système nerveux transforme les sensations en perceptions en organisant les informations sensorielles provenant du corps et de l’environnement (fournies par les différents systèmes sensoriels : tactile, auditif, visuel, gustatif/olfactif, vestibulaire, proprioceptif) afin d’utiliser efficacement le corps (Ayres, 2005; Schaaf et al., 2010).

 

Une déficience dans cette capacité à percevoir et à traiter les informations sensorielles va inversement entraver cette utilisation efficace du corps, selon des modalités et des degrés différents en fonction de la nature et de l’importance des troubles. Ainsi, des difficultés durables de langage, de lecture, d’écriture, de motricité ou de raisonnement mathématique, vont souvent trouver leur origine dans une réception et un traitement défectueux des informations sensorielles par l’enfant.

 

Cette déficience, nommée trouble de l’intégration sensorielle, conduit à une réponse inappropriée ou incomplète (incapacité à recopier une forme géométrique simple, à poser un problème mathématique, à former correctement ses lettres, à raconter sa journée, à organiser son travail, à lire un texte). Il en est souvent de même pour les questions d’hyperactivité/hypoactivité, de difficultés de concentration…

Un éventail de solutions

Le cerveau de l’enfant est un organe en plein développement qui présente des capacités résilientes extraordinaires. Cette plasticité offre des perspectives très intéressantes d’évolution, avec des marges de manœuvre souvent très importantes.

 

Aussi lorsque le diagnostic tombe (troubles autistiques, troubles de l’attention, dyslexie…), il nous semble important d’abandonner l’idée d’une situation figée n’offrant aucune perspective de progrès, d’une étiquette posée à jamais sur l’enfant : beaucoup peut être fait. La thérapie d’intégration neurosensorielle se base sur cette plasticité neuronale de l’enfant pour optimiser ses capacités d’apprentissage et ses comportements.

La Meex
en image

Meex apprentissage
Meexlab Faire un don

Portfolio

Découvrez
le projet meex en image.

Voir le portfolio
Meexlab un projet pour qui
“La MEEX cherche à apporter des réponses concrètes aux besoins des enfants confrontés à des difficultés d’apprentissage et au risque de décrochage scolaire auquel ils sont soumis.”
Menu