Troubles de l'apprentissage
L'approche développentale
Notre volonté
L'intégration neuro sensorielle
Pour en savoir plus
Troubles de l'apprentissage

Troubles de l'apprentissage

Un éventail de solutions

Concernant les troubles des apprentissages, plusieurs approches existent : psychanalytique, comportementale, médicamenteuse, développementale… Cette dernière n’est pas une méthode exclusive, elle intègre plusieurs éléments dans l’explication et l’accompagnement des difficultés (environnement, traitement sensoriel, émotions, nutrition…). Une explication exclusivement psychologique ou affective par opposition à une explication neuro-cognitive (ou réciproquement) est une démarche dépassée.
Il est dorénavant reconnu (DSM-5) que les troubles spécifiques des apprentissages appartiennent à la catégorie des troubles neuro-développementaux. Cela implique que l’origine du trouble est neurologique et que les effets apparaissent durant le processus de maturation et de développement du cerveau de l’enfant

L’approche développementale

L’approche développementale

Revenir aux racines

Paradoxalement, les approches et les outils généralement disponibles pour accompagner les enfants dans leurs apprentissages ne relèvent encore que trop rarement du domaine neuro-développemental. Malgré quelques évolutions récentes, la France est en retard sur ses voisins Canadiens, Américains et Scandinaves qui mobilisent largement ces approches dans le cadre thérapeutique, scolaire et même familial.

L’approche développementale part du principe qu’il y a plusieurs stades de développement, ces stades sont nécessaires à la construction de compétences essentielles. L’idée est de pouvoir dépasser les difficultés en reprenant la base de la pyramide des apprentissages : revenir aux racines pour trouver l’étape mal construite qui interfère avec la suite.

Notre volonté

Notre volonté

Participer à enrichir l’éventail de connaissances, d’approches et d’outils disponibles pour l’accompagnement des enfants « Extraordinaires » par leurs parents, leurs thérapeutes et leurs enseignants.

Pour cela, la Maison des Enfants Extraordinaires propose – dans un lieu dédié – de nouveaux services en termes d’accompagnement des enfants en difficulté d’apprentissage, d’appui à la parentalité et de formation des professionnels.

Ensemble, nous expérimentons de façon inédite en France, une réponse de type coopératif pour lutter contre les difficultés d’apprentissage et les inégalités, en mobilisant les approches neuro-développementales et notamment l’intégration neurosensorielle.

L'intégration neuro sensorielle

L’intégration sensorielle réfère au processus neurologique impliquant la modulation et l’intégration des informations sensorielles et motrices pour que la personne produise une réponse adaptée à la situation.

SENS

Tous les jours nous recevons d’innombrables informations provenant de nos sens. Nous utilisons cette information (tactile, auditive, visuelle, gustative, olfactive, vestibulaire ou proprioceptive) pour organiser notre comportement et interagir de façon appropriée.

Le traitement des informations neuro sensorielles

Une désorganisation dans cette capacité à percevoir et à traiter les informations va entraver l’utilisation efficace du corps, influencer les émotions, impacter les comportements, selon des modalités et des degrés différents en fonction de la nature et de l’importance des troubles. Ainsi, des difficultés durables de coordination motrice, de régulation émotionnelle, de lecture, d’écriture, ou de raisonnement mathématique, vont souvent trouver leur origine dans un traitement défectueux des informations neuro sensorielles par le système nerveux de l’enfant.

Apprendre à aborder les difficutés

Il peut s’agir de difficultés pour aborder de nouvelles tâches ou de nouvelles situations, d’impulsivité, de lenteur excessive, de réactions d’évitement (à certaines textures, goûts, situations, lumières, sons, toucher, mouvements), de difficultés d’attention, de difficulté à automatiser son écriture, à coordonner ses gestes, à rester assis sur sa chaise, de rigidité de caractère. L’enfant peut paraître démotivé, extrêmement introverti, agressif, ou anxieux

Notre cerveau doit organiser ces informations pour nous permettre de fonctionner correctement au quotidien, comme en classe, à la maison ou sur les aires de jeux.

Lorsque cette capacité à traiter l’information et à y répondre de manière adéquate est
altérée, on parle de dysfonction de l’intégration sensorielle.

La bonne nouvelle est que ces troubles ne correspondent pas à des lésions mais à des chemins neuronaux encore imparfaitement tracés. La thérapie d’intégration neurosensorielle se base sur la plasticité neuronale de l’enfant pour optimiser ses capacités d’apprentissage et ses comportements.

Au fur et à mesure des semaines et des progrès, les objectifs thérapeutiques évoluent et permettent à l’enfant de découvrir de nouveaux territoires sensoriels.

Les parents et enseignants observent des changements rapidement car eux aussi sont formés à l’accompagner

Pour en savoir plus :

« L’enfant extraordinaire, comprendre et accompagner les troubles des apprentissages et du comportement chez l’enfant »

par Isabelle Babington, formatrice et coordinatrice des activités thérapeutiques à la Maison des Enfants Extraordinaires.